Leshakili

critiques de lecture

La constellation du chien

Classé dans : Non classé — 30 octobre 2015 @ 15 h 04 min

chien

Surprise ! Rassurez-vous, Leshakili se porte très bien . Il a tout simplement refusé de faire cette photo : « Que tu me mettes une perruque ou une couronne sur la tête,passe encore.Que tu m’attaches au radiateur,soit.Mais que tu me déguises en chien, mon ennemi héréditaire, il en est hors de question ! No way !  » m’a -t-il sifflé, les moustaches frémissantes de colère . C’est donc notre ami Jojo qui s’est plié de bonne grâce à cette séance photo pour vous présenter La constellation du chien !

L’histoire se passe dans le Colorado, neuf ans après « la Fin de Toute Chose ». Ce roman est en effet un récit post-apocalyptique, genre qui semble être une tendance forte de la fiction américaine actuelle. Après le désastre,donc, deux hommes que tout oppose font équipe afin de défendre l’aéroport abandonné  où ils se sont réfugiés et qui leur sert désormais de campement. Hig est un doux rêveur, passionné de pêche à la truite et de poésie chinoise. De sa vie d’avant il ne lui reste plus que Jasper,son chien auquel il est très attaché. Son compagnon d’infortune est Bangley, rustaud bourru à la gâchette facile. Tous deux se partagent la rude tâche d’assurer leur survie. Bangley tue les pillards qui tentent de pénétrer sur leur territoire tandis que Hig survole la région à bord d’un vieux Cessna surnommé « La Bête », prévenant ainsi toute attaque.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre que j’ai trouvé largement moins déprimant que La Route de Cormac Mc Carthy. Certes, le monde dans lequel vivent Hig et Bradley fait peur,rappelant par certains côté l’univers de Mad Max. Cependant, Hig, le narrateur de l’histoire, est un personnage vraiment attachant et si le livre n’est pas une comédie, il y a tout de même des passages assez drôles. On y trouve aussi l’espoir d’une reconstruction possible de quelque chose .

D’autre part, l’écriture est assez originale puisque l’on entre directement dans les pensées du personnage principal. Ce qui donne une écriture parfois hachée, avec des phrases composées d’un seul mot, comme une pensée qui apparaît soudain, brutalement.

Donc, si vous aimez ce genre de récit, je vous recommande chaudement La constellation du chien qui, pour un premier roman est, à mon humble avis, une vraie réussite !

La constellation du chien- Peter Heller – 329p.♥♥♥♥

Et je remercie chaleureusement A. pour m’avoir autorisée à venir prendre Jojo en photo!

 

7 commentaires »

  1. grispoil dit :

    leshakili aurait-il essayé la téléportation? technique peu au point aujourd’hui apparemment. On attend avec impatience que leshakili lisent « l’année du dragon » ou « le secret de la licorne »…

  2. Leshakili dit :

    Bon alors, le dragon, c’est déjà fait … la licorne, why not, je relève le défi mais je ne suis absolument pas Tintinophile … :)

  3. cathulu1 dit :

    trop mignon ce Jojo !:)))

  4. Black SAPES dit :

    Il a bien raison leshakili il faut garder son intégrité on ne peut pas tout faire au nom de la célébrité !!!
    Bises

  5. Sylvie, Enfin moi dit :

    C’est drôle comme début
    Bon je me focalise sur ce beau chien
    Bisous

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Vieuxbougon |
Lalou Raconte |
L'univers de Shamira |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moja opinia o wydarzeniach
| Concourslecture2013
| Papillonsdevie