Leshakili

critiques de lecture

The girl on the train

Classé dans : Non classé — 27 juin 2015 @ 12 h 25 min

train2

Tout le monde en parle, tout le monde l’a lu, et puisque Leshakili a parfois un côté mouton (  non, je ne parle pas des frisettes!), et bien il a finit par le lire aussi !

Rachel est le personnage principal de ce roman . A la suite d’un mariage raté, puis d’un divorce, elle vit en colocation avec une amie dans la banlieue de Londres. Ne voulant surtout pas avouer qu’elle a été renvoyée de son travail pour des soucis d’alcool, elle tente de donner le change en prenant tous les matin le train de 8h04 à destination de la capitale . Assise toujours à la même place, elle regarde la vie des gens défiler derrière la fenêtre du train. Un arrêt régulier sur la voie lui permet d’observer un jeune couple en particulier. Ces deux là représentent pour elle le couple idéal et la renvoient douloureusement à son passé, au couple qu’elle même formait avec son mari avant qu’il ne la quitte pour une autre femme . Elle leur a même inventé des noms : pour elle, ils sont Jess et Jason .

Or, un matin, elle voit « sa »Jess en train d’embrasser un autre homme que « son » Jason . Quelques jours plus tard, elle apprend que la jeune femme, qui se prénomme en réalité Megan Hipwell a disparu. Rachel va alors tenter d’éclaircir ce mystère. mais il n’est pas simple d’interroger et de convaincre les gens ( et la police!) quand une solide réputation de pochtronne vous colle à la peau !

J’ai un avis assez mitigé sur ce roman . En effet, j’ai bien aimé le côté  » fenêtre sur cour » du début du livre : observer la vie des gens à travers une vitre, leur inventer une histoire…

De même, j’apprécie en général les romans polyphoniques. Ici, ce sont trois voix de femmes qui alternent : Rachel, la narratrice principale , Megan, la femme disparue et Anna, la nouvelle compagne de l’ex de Rachel . Un point de vue différent sur les mêmes évènements est toujours quelque chose d’intéressant à lire .

Enfin, au delà du polar, ce roman aborde bien des thèmes de notre société actuelle: la maternité, la stérilité, la manipulation ,l’alcoolisme au féminin …

Cependant, plusieurs choses m’ont agacée dans ce roman . Tout d’abord le côté midinette de Rachel face à celui qu’elle appelle Jason . Sans vouloir être mauvaise langue, on se croirait parfois dans un roman de Barbara Cartland !

D’autre part, sans être une grande spécialiste du polar, j’avais trouvé le nom du coupable à la moitié du roman . La suite de ma lecture n’a donc été qu’une vérification sans surprise de mon hypothèse .

  Si The girl on the train  est parfois comparé à Gone girl,  le roman de Gillian Flynn m’avait vraiment tenue en haleine car il est, pour moi, très nettement au dessus question suspens et traitement des personnages.

Donc une lecture plaisante mais pas inoubliable .

The girl on the train - Paula Hawkins – 320p.

Et ce roman constitue ma cinquième participation pour le mois anglais … j’avais prévu de lire plus mais le temps file si vite … Je tenterai de faire mieux la prochaine fois !

moisanglais

5 commentaires »

  1. Sylvie, Enfin moi dit :

    Plaisant n’est pas suffisant pour moi, enfin pour l’acheter, merci de cette critique honnête ma belle
    Bisous

    • Leshakili dit :

      Et pourtant, ce roman est en général très apprécié un peu partout ! Comme quoi, les goûts et les couleurs …
      Bisous à toi aussi

  2. Black SAPES dit :

    Bon et bien il ne fera pas partie de ma sélection merci à toi
    Bises

  3. Sylvie, Enfin moi dit :

    Encore un que je ne lirais pas ;)
    Bisous

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Vieuxbougon |
Lalou Raconte |
L'univers de Shamira |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moja opinia o wydarzeniach
| Concourslecture2013
| Papillonsdevie