Leshakili

critiques de lecture

Constellation

Classé dans : Non classé — 8 février 2015 @ 14 h 42 min

constellation_ret

Petit  jeu-concours ( oui, parfois Leshakili est d’humeur facétieuse ) : celui ou celle qui saura donner le nom de la constellation en arrière – plan gagnera un sac de croquettes au saumon .Vous voyez que Leshakili est soucieux de traiter ses lecteurs avec tous les égards qui leurs sont dû.

Revenons aux choses sérieuses . Ceux qui connaissent ma phobie de l’avion ne

manqueront pas de s’écrier : « Mais enfin, Leshakili, lire un livre dont le sujet principal est un  crash d’avion , quelle puce te gratte ??? »

Car oui, c’est bien de cela dont il s’agit : le 27 Octobre 1947, le Constellation F-BAZN d’Air France s’est écrasé dans les Açores . Cet avion, surnommé « l’avion des stars  » a terminé sa trajectoire en heurtant de plein fouet une montagne . Bilan : aucun survivant . Oui, je sais, ça calme . Parmi les passagers de cet avion au funeste destin certains étaient célèbres et d’autres non . Tout le monde connaît le champion du monde de boxe, Marcel Cerdan et bon nombre de personnes ont déjà entendu parler de la violoniste prodige, Ginette Neveu . Mais qui savait que cet avion transportait aussi Amélie Ringler, ouvrière bobineuse dans une usine de textile de Mulhouse ? J’ai trouvé que c’était le principal intérêt de ce livre : il alterne , au gré des chapîtres les portraits des  stars et des petites gens qui eurent dans leur vie au moins un point commun ( dont ils se seraient tous  bien passé!) : être à bord du même avion, ce 27 Octobre 1947.

Mais à part cela, je vous avoue ne ne pas avoir été emballée par ce premier livre d’ Adrien Bosc . Cette lecture est partie sur un quiproquo : je m’attendais à lire un roman et il s’agit en fait d’un récit journalistique. J’ai trouvé qu’il manquait à Constellation, un petit supplément d’âme et le thème « on n’échappe pas à son destin » m’a semblé abordé sans l’être vraiment . De plus, l’arrivée au beau milieu du livre, du « je » du narrateur m’a semblé superflue et artificielle .

Donc, une lecture intéressante mais pas passionnante non plus …Ceci dit, je n’ose imaginer le sentiment de culpabilité qu’Edith Piaf, maîtresse de Marcel Cerdan, a dû traîner jusqu’à la fin de sa vie puisque c’est elle qui a très fortement incité son amant à prendre place à bord de cet avion …Il aurait dû pourtant savoir que « si tu laisses quelqu’un prendre en main ton destin , c’est la fin . » ( dixit Jean-Louis Aubert dans La bombe humaine ) ( Oui, je sais, Leshakili ne fait pas son âge !)

Constellation – Adrien Bosc – 193p.

challengerl2014

 

6 commentaires »

  1. mathou dit :

    S’il y a une logique dans tout ça, c’est la constellations des poissons ? ou de la dorade ?( si! ça existe!)
    NB : je n’aime pas le saumon dommage !

    • Leshakili dit :

      Il s’agit en fait d’une imitation ( plus ou moins bien réussie ) de la constellation de la patte de chat ( qui est en fait une nébuleuse , mais on ne va pas chipoter !)

  2. Jostein dit :

    Ce roman a un très bon accueil de la part de la presse et des lecteurs mais je ne sais pas pourquoi, il ne m’attire pas vraiment.

  3. cathulu1 dit :

    Miss Bambou, très intéressée par les croquettes, aimerait bien que je me décarcasse, mais non, je sèche ! En tout cas, j’adore tes mises en scène ! :)

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Vieuxbougon |
Lalou Raconte |
L'univers de Shamira |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moja opinia o wydarzeniach
| Concourslecture2013
| Papillonsdevie