Leshakili

critiques de lecture

The Upright Piano Player

Classé dans : Non classé — 18 juillet 2013 @ 10 h 31 min

The Upright Piano Player  piano1-300x225

Les derniers romans lus avaient pour personnage principal une femme , j’avais envie cette fois -ci de passer du temps avec un personnage masculin , c’est pourquoi mon choix s’est porté sur « The Upright Piano Player » . Bien sûr  le titre me laissait à penser qu’il y serait question de piano … ce qui était loin de me déplaire ! Et bien figurez vous que le piano , dans ce roman , je le cherche encore ! Il fait une très furtive apparition et on se demande bien pourquoi l’auteur a choisi ce titre .

Le roman s’ouvre sur une scène de funérailles et il faut quelques pages pour comprendre de qui il s’agit . Puis le lecteur est renvoyé plusieurs années en arrière et on comprend vite que l’on va nous montrer le cheminement du personnages et des gens qui l’entourent pour revenir expliquer ce premier chapître . Le moins que l’on puisse dire c’est que ce personnage principal , Henry Cage , a plutôt la poisse ! Son ex-femme à laquelle il semble encore tenir beaucoup se meurt de l’autre côté de l’Atlantique , il n’a pas revu son fils unique depuis des lustres , sa vie sentimentale est quasiment au point mort , il vient de perdre son travail et pour couronner le tout , il est victime d’un harceleur inquiétant . Mais l’histoire se déroule dans le milieu des gens très aisés . Certes  son ex-femme va mourir mais elle habite en Floride , dans un genre d’hôtel face à la mer . Et quand Henry se décide à aller lui rendre visite , il s’offre illico presto le billet d’avion qui lui permettra d’aller la voir . De même , une fois rabiboché avec son fils , il achète sans sourciller une magnifique demeure non loin de ce dernier . Malgré toute cette opulence Henry doit subir les aléas de la vie … et ça , je l’avoue ( oui , je sais , c’est mesquin ) cela ferait presque plaisir !

Henry Cage , la cinquantaine , fait partie de ces hommes pour qui montrer ses sentiments , c’est faire aveu de faiblesse . Et pourtant , les sentiments sont évoqués par petites touches , ce qui rend cet homme finalement attachant . Et du coup lorsque l’on comprend le drame évoqué lors du premier chapître on ne peut qu’éprouver une certaine compassion pour ce personnage .

 

The Upright piano Player – David Abbott – ( lu sur mon Kindle)

2 commentaires »

  1. sylvie dit :

    T’as exactement le même piano que moi! lol (t’aurais vraiment dû me l’acheter ;>)…

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Vieuxbougon |
Lalou Raconte |
L'univers de Shamira |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moja opinia o wydarzeniach
| Concourslecture2013
| Papillonsdevie